LIEUX D'INTERVENTION

Pays

PACE intervient en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et en Éthiopie pour soutenir les enfants qui ont été recrutés dans des groupes armés ou qui sont victimes d’exploitation sexuelle, de travail forcé ou dans des conditions dangereuses.

POPULATION

POPULATION

MOINS DE 18 ANS

ÉCOLE PRIMAIRE

POURCENTAGE D’ENFANTS FORCÉS À TRAVAILLER

RISQUE DE TRAVAIL DES ENFANTS DANS LES CHAÎNES D’APPROVISIONNEMENT MONDIALES

CHAÎNE D’APPROVISIONNEMENT DÉFINIE PAR PACE :

Pourquoi la République centrafricaine

La République centrafricaine (RCA) est l'un des endroits les plus difficiles au monde pour les enfants. Selon le rapport sur le développement humain des Nations unies de 2019, le pays se classe au 188e rang sur 189 pays, car environ 70 % de ses 4,7 millions d'habitants vivent sous le seuil de pauvreté international.

La République centrafricaine a également été ravagée par un conflit interne, une guerre civile de sept ans qui a entraîné le déplacement de plus de 25 % de la population. Le conflit a perturbé les services de santé et d'éducation et de nombreux hôpitaux et écoles ont été détruits. Aujourd'hui, plusieurs milliers de familles déplacées dépendent de l'aide humanitaire pour se nourrir et avoir accès aux services de base. Le gouvernement exerce peu d'influence ou de contrôle sur le territoire en dehors de Bangui, la capitale.

 

Par conséquent, les données fiables sur le travail des enfants en République centrafricaine sont rares. Environ 30 % des enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent et seuls 42 % des enfants terminent l’école primaire. L'influence limitée du gouvernement sur la plupart du pays entrave ses capacités à faire face à ces problèmes.

Malgré un manque de données, la prolifération de certaines des pires formes de travail des enfants est largement documentée. Les enfants de République centrafricaine sont particulièrement vulnérables à l'exploitation et à l'esclavage moderne. Les garçons et les filles sont recrutés pour servir dans des groupes armés, exploités dans les mines, soumis à l'exploitation sexuelle et poussés vers d'autres stratégies d'adaptation désespérées découlant d'une pauvreté extrême et d’une absence d'opportunités.

Les lieux où nous agissons

En République centrafricaine, World Vision opérera à Bocaranga, une sous-préfecture dans la préfecture d'Ouham Pende, à l'ouest du pays. La région est connue pour ses activités minières, notamment l’extraction de diamants et d'or. World Vision et War Child sont également toutes deux actives dans la préfecture d'Ouham. World Vision concentre ses opérations autour de Batangafo et War Child à Bossangoa. Dans ces régions, les activités seront axées sur les enfants affectés par le conflit armé, notamment ceux recrutés par les groupes armés ou risquant de l'être.

 

Comment favorisons-nous le changement?

Les enfants actuellement victimes des pires formes de travail bénéficieront d'un soutien pour retourner à l'école. Les plus âgés d’entre eux se verront offrir des possibilités de formation professionnelle. Les familles les plus vulnérables pourront obtenir un soutien économique qui comprendra des possibilités d'emploi dans des entreprises privées, des formations et l'accès à des programmes locaux de prêts et d'épargne.

En République centrafricaine, une attention particulière sera accordée à la réintégration des enfants associés aux groupes armés dans la société et à l’école. L'ensemble de ces interventions permettra aux familles de rejeter plus facilement le travail des enfants comme stratégie viable d'adaptation.

War Child et World Vision, nos partenaires de terrain, sont bien établis en République centrafricaine et travailleront en collaboration avec le gouvernement et les organismes concernés, ainsi qu’avec le secteur privé, les groupes armés et les acteurs locaux pour améliorer la sensibilisation à la législation existante sur le travail des enfants et aux services disponibles pour les enfants. L'approvisionnement en or des marchés internationaux par le biais de la République centrafricaine sera également cartographié afin de déterminer les lieux de travail des enfants et les mesures supplémentaires à adopter pour le combattre.

 

QUI SOMMES-NOUS?

Le « Partenariat contre l'exploitation des enfants » (Partnership Against Child Exploitation ou PACE) est une collaboration novatrice entre le secteur privé, le monde universitaire ainsi que des organismes de développement des médias et de la société civile qui unissent leurs efforts pour lutter contre l'exploitation des enfants sous les pires formes de travail.

Les Partenaires

NOS DOMAINES D'INTERVENTION

Le PACE est un programme global et multidimensionnel conçu pour identifier les stratégies les plus efficaces de lutte contre les pires formes de travail des enfants dans quatre domaines d'action principaux.

Les domaines d'intervention